La mélisse, une plante facile aux multiples usages et vertus pour la santé

Feuilles de mélisse officinale mélisse citronnelle

La mélisse officinaleMelissa officinalis de son petit nom latin – est une plante utile et facile à faire pousser chez soi. Cultivée depuis l’Antiquité pour ses bienfaits sur la santé, elle est de la même famille que la menthe (les Lamiacées). On l’appelle également “mélisse citronnelle”, mais attention à ne pas la confondre avec la citronnelle qui pousse dans les pays tropicaux. Cette dernière, une graminée, a de longues feuilles coupantes et puissamment parfumées.

Mélisse officinale mélisse citronelle Melissa officinalis feuilles

Plantearomatique.com

 

Facile à cultiver en pot ou en pleine terre, c’est l’une des premières plantes à avoir au jardin car ses vertus sont multiples : médicinale, aromatique, mellifère… Découvrez la mélisse, sa culture, sa récolte et comment profiter au mieux de ses bienfaits de la façon la plus simple qui soit : l’infusion.

 

1. La mélisse officinale et ses propriétés médicinales

Qui est la mélisse ?

La mélisse est une plante vivace (qui vit plusieurs années) et qui atteint 30 à 80cm de haut. Ses petites feuilles vert vif, gaufrées et dentelées dégagent une odeur douce et légèrement citronnée lorsqu’on les froisse.

Les fleurs de mélisse sont discrètes et regroupées à l’aisselle des feuilles : d’une couleur jaune puis blanc-rosé entre juin et septembre. C’est une plante mellifère : ses fleurs produisent du nectar, récolté par les abeilles.

Sommités fleuries melissa oficinalis fleurs de mélisse

© Trevor James – Keyserver.lucidcentral.org

 

Il existe différentes variétés : certaines ont davantage de potentiel décoratif. C’est le cas de la mélisse dorée, dont les ses feuilles lumineuses éclaireront les massifs. Cependant, si les variétés horticoles revendiquent les mêmes vertus que la plante officinale commune, les puristes préféreront cette dernière pour son utilisation médicinale.

Melissa officinalis aurea mélisse dorée

Promessedefleurs.com

Les propriétés médicinales de la mélisse

La mélisse est une plante médicinale inscrite sur la liste officielle la pharmacopée française. Elle est traditionnellement utilisée en herboristerie et phytothérapie :

  • La mélisse est recommandée pour ses propriétés apaisantes sur le système digestif (vertus antispasmodiques), qui apportent davantage de confort pour la digestion et apaisent les crampes qui y sont liées.
  • Reconnue pour ses vertus relaxantes sur le système nerveux, elle soulage l’anxiété occasionnelle ou chronique, la nervosité et les dépressions légères. Elle contribue à réduire les insomnies et les troubles du sommeil. On l’associe souvent alors avec  d’autres plantes comme la passiflore, l’aubépine ou le tilleul. Elle apaise les palpitations cardiaques liées au stress et à l’anxiété. On l’utilise également contre les tensions nerveuses dues aux troubles menstruels.
  • Elle contribue à faire baisser la fièvre en favorisant la transpiration.
  • Enfin, elle possède une action antivirale sur certains herpès, par exemple sur les boutons de fièvre.

La mélisse apporte calme et bien-être naturel à travers la détente générale du système nerveux et du système musculaire. C’est de plus un bon antioxydant.

Son utilisation peut être ponctuelle si les troubles sont passagers, ou sur le long terme. Bien entendu, en cas de problème de santé, il est recommandé de consulter son médecin.

Feuilles de mélisse officinale mélisse citronnelle

Précautions et contre-indications

En l’absence de données scientifiques, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi que chez les enfants. Prenez garde aux éventuelles interactions de la mélisse avec certains médicaments (demandez conseil à votre médecin) et dans les cas d’hypothyroïdie.

La mélisse: une plante aromatique en cuisine

Les jeunes feuilles de mélisse se consomment fraîches pour profiter de son goût légèrement citronné :

  • cuisez vos poissons et légumes à la vapeur sur un lit de feuilles fraîches,
  • aromatisez vos salades de fruits, vos soupes, vos crèmes… mais aussi vos salades avec des feuilles émincées pour leur apporter une note citronnée.

 

2. Comment cultiver la mélisse

La mélisse : une plante facile à cultiver

La mélisse est une plante vivace : elle vit plusieurs années. Elle est rustique jusqu’à -15°C mais elle sera plus sensible au froid en terre humide. Plantez-la où vous le souhaitez : en pot ou en pleine terre, dans vos massifs de fleurs, en bordure, au potager… Elle se plait au soleil si elle est exposée au nord, ou à la mi-ombre si elle est exposée au sud-ouest. Enfin, elle apprécie les sols profonds, plutôt frais mais bien drainés.

 

culture de mélisse citronnelle en bordure au jardin

Plantation et entretien de la mélisse

C’est une plante très commune, que vous trouverez facilement. Quand planter la mélisse? Achetez vos godets au printemps ou à l’automne, et repiquez-les dans un pot profond ou en pleine terre. Arrosez en cas de sécheresse prolongée : cette plante aime les sols frais.

Comment couper la mélisse? A la fin de l’été, si votre mélisse semble épuisée, coupez la touffe à 15cm du sol. Elle repartira de sa base à l’automne en donnant de nouvelles feuilles. C’est une plante caduque : ses feuilles tombent l’hiver et repoussent au printemps. Si elle reste à l’extérieur, coupez les tiges desséchées au début de l’hiver.

Planter de la mélisse en pot

Elle a tendance à s’étendre si elle rencontre de bonnes conditions, ne vous laissez pas envahir ! Cultivez-la en pot pour la maîtriser : cela vous permettra de plus de la rentrer l’hiver près d’une fenêtre lumineuse si vous souhaitez profiter de ses bienfaits toute l’année. Car comme nous le verrons, c’est la mélisse fraîche qui offre les meilleurs arômes et propriétés médicinales.

Choisissez un pot profond, au fond duquel vous placerez des billes d’argile. Utilisez un bon terreau dans lequel vous installerez la motte.

cultiver la mélisse citronnelle en pot

Enzazaden.co.uk

Division de la mélisse

Multiplier la mélisse est simple, en divisant des touffes bien installée au printemps ou à l’automne, tous les 2-3 ans environ. En effet, même s’il s’agit d’une plante vivace, elle peut s’épuiser rapidement car elle produit beaucoup de feuilles et de fleurs. La diviser régulièrement permet de la conserver de longues années à partir d’un pied mère.

Que ce soit suite au repiquage de semis ou à la division de touffes, arrosez régulièrement pour permettre une bonne installation du pied. Et dans tous les cas, puisque vous la consommerez, choisissez des plants ou des graines de mélisse bio.

Semis de mélisse

Il n’est pas toujours simple de réussir son semis de mélisse: la germination peut prendre jusqu’à 40 jours! Les graines ont besoin de froid et de lumière pour germer : il faut donc procéder à un semis à l’extérieur (en barquette par exemple) dès la fin de l’hiver ou le début du printemps, lorsque les nuits sont encore froides. Positionnez les graines en surface pour qu’elles aient accès à la lumière. Gardez la surface de votre barquette humide pour favoriser la germination.

Dès que les plantules atteignent le stade 4 feuilles, gardez uniquement les plus belles pousses que vous repiquerez en godets, puis en pleine terre en septembre-octobre, en espaçant les pieds de 50 cm.

Semis de mélisse officinale en godets

Aliksir.com

 

Vous savez désormais l’essentiel sur la culture et les bienfaits de cette plante utile ! Découvrez maintenant comment profiter des vertus de la mélisse.

 

3. L’infusion de mélisse: comment profiter de ses bienfaits

Je vous propose de profiter des vertus de la mélisse de la manière la plus simple qui soit : l’infusion. Elle vous procurera ses nombreux bienfaits, mais aussi le plaisir de son goût légèrement citronné.

Une infusion de mélisse : fraîche ou séchée ?

En tisane, privilégiez les infusions de mélisse fraîche : ce sont les plus efficaces. Sous forme sèche, les feuilles doivent être encore parfumées et entières, cueillies au maximum dans les 6 mois précédents. Les feuilles séchées depuis trop longtemps ou en poudre n’ont que peu d’effet : elles s’oxydent en effet en séchant, détruisant les huiles essentielles et les principes actifs de la plante. Elle perdent ainsi une bonne partie de leur arôme à la dessiccation.

Comment faire une infusion ou une tisane de mélisse citronnelle

Une pincée de feuilles ou de sommités fleuries par tasse permettra d’obtenir une tisane aromatique. Couvrez votre tasse le temps de l’infusion, pendant 7 à 10 minutes, afin de ne pas perdre les huiles essentielles qui ne sont présentes qu’en faible quantité. Filtrez et profitez !

 

4. Comment récolter et sécher la mélisse

Vous souhaitez profiter de ses bienfaits toute l’année ? Voici quand et comment récolter et sécher la mélisse.

Récolter la mélisse: la cueillette des sommités fleuries

Les « sommités fleuries » ou « sommités florales » de la mélisse procurent les meilleurs bienfaits. Oui, mais quoi s’agit-il exactement ? Les sommités fleuries partent du sommet des tiges portant les boutons floraux, jusqu’à la fleur la plus basse sur la tige. Elles comprennent donc des feuilles et des fleurs.

Les cueillir évite les semis naturels, qui ont tendance à être envahissants, tout en favorisant la pousse de nouvelles feuilles plus parfumées que les anciennes.

Mélisse officinale sommités fleuries feuilles et fleurs

(c) Trevor James – Keyserver.lucidcentral.org

Quand cueillir la mélisse

La période optimale pour la récolte de la mélisse est au printemps, juste avant le début de la floraison, lorsque les boutons floraux sont formés, mais les fleurs pas encore ouvertes. Cueillez-la le matin, lorsque la rosée s’est évaporée. Il est également possible de la cueillir à l’automne, lorsque les nouvelles feuilles très aromatiques apparaissent au pied de la plante.

Pour une consommation régulière, les feuilles bien parfumées se cueillent au besoin toute l’année. De même, si elle est cultivée en pot, il est possible de la rentrer l’hiver. Positionnez-la devant une fenêtre lumineuse et cueillez ses feuilles au besoin, en prenant garde de ne pas épuiser la plante car celle-ci n’est plus en période productive.

Comment faire sécher et conserver la mélisse ?

La mélisse produit de nouvelles feuilles aromatiques au printemps et à l’automne. Cela permet de renouveler votre stock de fleurs et feuilles séchées 2 fois par an afin d’en consommer toute l’année, y compris pendant l’hiver.

Cueillez les sommités fleuries (depuis le premier bouton floral en bas de la tige jusqu’à son sommet). Suspendez-les simplement la tête en bas à une corde dans un endroit sec, ventilé et à l’abri de la lumière (un grenier par exemple).  Espacez suffisamment les tiges les unes des autres, afin qu’elles ne soient pas en contact et que l’air circule bien entre-elles. Les professionnels utilisent des claies de séchage.

Lorsqu’elles vous semblent sèches, stockez-les dans une grande boite ou dans un sac en papier, à l’abri de la lumière et toujours dans une pièce sèche, afin que la plante ne s’humidifie pas à nouveau.

Herboristerie-moderne.fr

Pourquoi avoir choisi de parler de cette plante commune et pourtant si bienfaisante? Tout simplement car dans ma famille, j’ai le souvenir d’avoir toujours bu des infusions de mélisse, associées le plus souvent au thym et à la lavande. C’est un clin d’oeil à mon histoire personnelle, comme la majorité des plantes que je présente sur ce blog.

Cet article touche à sa fin. Et vous, connaissiez-vous la mélisse? Appréciez-vous son infusion? N’hésitez pas à me laisser un commentaire, je serai ravie d’échanger avec vous.

 

Réagir à l'article

  S’abonner  
Notifier de

N'achetez plus 1 seule plante

avant d'avoir lu

ces 3 fiches gratuites!